www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de la ligue hauts-de-france d'athlétisme
Actualités
championnats de France Elite : le résumé
Commentez cette actualité
18 Juillet 2005 - flo
championnats de France Elite : le résumé

Le Monde s'ouvre à Vanessa BOSLAK et Romain BARRAS !

 

Le soleil se retirait à pas feutrés, soulageant enfin le stade accablé par une implacable chaleur lorsque une masse réduite de spectateurs sortirent de leur léthargie. Dans un élan symbiotique, les rescapés de cette longue journée de juillet lâchèrent des cris de joie et des applaudissements de reconnaissance devant l'exploit de Vanessa BOSLAK. Cette dizaine supplémentaire domptée lui ouvrait définitivement les portes du gotha mondial. 4,60m synonyme de nouveau de record de France et de 4ème performance de mondiale. 4,60m perspective de finale mondiale, espoir de médaille planétaire, l'aspiration à un rêve qui tomberait soudain dans le domaine du réel. Ses tentatives honorables à 4,70m réduisent l'écart entre elle et le podium d'un grand championnat.

Si Vanessa est jeune et possède tout le temps pour en arriver là, les supporters que nous sommes ne brillent pas par leur patience et aimeraient tant partager l'ivresse de ce rêve accompli le plus vite possible !

"J'y pensais depuis longtemps à ces 4,60m. C'était important de confirmer mon niveau aux Championnats de France. J'ai progressé sur des points techniques qui vont me permettre d'aller encore plus haut. Ça me donne des idées pour la suite. Je n'y ai pas assez cru à 4,70m. Maintenant, il me reste trois semaines pour me reposer et bien m'entraîner avant les Championnats du Monde".

 

 

 

Les dix superlatifs de Romain BARRAS

 

Grandiose, imposant, magistral, puissant, élégant, accessible, souriant, confiant, impressionnant, impérial, en deux mots Romain BARRAS. Autant de qualificatifs qu'il y a d'épreuves dans sa discipline ne sont pas de trop pour désigner ce grand athlète qui a régalé les spectateurs du stade Lac du Maine pendant les deux jours de son décathlon. Décathlon qui devait au départ être amputé de quelques épreuves afin de ne pas accumuler de fatigue, mais les performances s'empilant et les bonnes sensations prédominant, il fut mené jusqu'à son terme, sans pression, sans épuisement mais avec la performance : 8024 pts !

" Je venais ici pour affiner des réglages techniques. J’ai fait un décathlon il y a 15 jours donc je ne pensais pas avoir récupéré. Je n'avais pas prévu de faire toutes les épreuves mais au fur et à mesure, je me sentais bien. Au départ je devais faire que 300m sur le 400m mais j’étais bien parti et j’ai fini en étant très proche de mon record. Je ne voulais pas faire le javelot car c’est un point fort mais je l’ai fait quand même. Avant, c’était les courses qui constituaient mon point faible mais aujourd’hui tout s’est bien déroulé. Je me suis senti bien tout le temps, j’ai donc tout fait, ça fait un titre de plus ce n’est pas négligeable. Ça fait 3 fois que je fais plus de 8000 points cette année, c’est très positif. Je vais partir en stage avec le groupe, puis ensuite il y aura le rassemblement de l’équipe de France puis les Championnats du Monde. Ce n’est pas facile de faire un pronostic car à Helsinki le climat est vraiment bizarre, il peut faire un soleil éclatant un jour et pleuvoir le lendemain avec des écarts de 15/20 degrés".

 

 

Quand l'argent ne fait pas le bonheur

 

Ni victoire, ni minima pour Maria MARTINS

 

Maria MARTINS, dont la suprématie a commencé a vacillé l'an passé avec la naturalisation de deux athlètes au niveau indéniablement supérieur jouait une partie de sa sélection aux Mondiaux sur cette course de 1500m. Les instances supérieures de la DTN ne s'attendaient pas forcément à ce qu'elle fasse un chrono dans ces conditions difficiles mais qu'au moins elle montre qu'elle est encore capable de gagner. Parti très lentement, le peloton encore serré passait sur les bases de 4'30 au 1000m, c'est alors que Hind Dehiba décida d'ébranler le tout en donnant une terrible accélération que seule une poignée de coureuses dont Maria ne purent contrer. Dehiba, Maria... Dehiba, Maria...et Dehiba, Maria sur la ligne d'arrivée dans un temps de 4'16"46. Un point en moins pour une Maria MARTINS qui aurait pu faire prévaloir un titre de championne de France avec des minima IAAF réalisés moins relevés que les minima FFA.

" Je suis déçue de ne pas avoir gagner mais j’ai fait tout ce que j’ai pu. Avant le départ, Dehiba m’a dit qu’elle n’allait pas courir qu’elle allait attendre derrière, donc j’ai fait pareil, je n’allais pas faire le lièvre pour tout le monde. Je recours à Liège mais je ne sais pas si la FFA va m’accorder de délai supplémentaire pour faire les minima comme à ceux qui ont fait les Jeux Méd. J’ai fait les minima IAAF, ça aurait été bien que ça suffise pour aller au Monde".

 

 

Jimmy LOMBA : Un lièvre surprise en Finale du 800m.

 

Encore une occasion manquée pour Jimmy LOMBA de contempler une médaille d'or scintillant au milieu du tas de médailles d'argent et de bronze déjà amassées.

Bien placé en 3ème position derrière celui qui servait de lièvre, Jimmy Jean-Joseph et Florent Lacasse après le rabat, il s'est laissé quelque peu bousculé par un peloton de 10 coureurs qui jouent des coudes. Il était encore bien placé à l'amorce de la dernière ligne droite mais bien trop en retrait par rapport à un Florent Lacasse qui ne se laisse pas déborder si facilement, pour espérer gagner.

"Je m’attendais à une course tactique, que ça allait partir doucement et attaquer dans le dernier 300m mais pas du tout. La Fédé et Lacasse s’étaient mis d’accord pour mettre un lièvre sur la course. D’une part, c’est inadmissible de mettre un lièvre sur une finale de Championnat de France et d’autre part, personne n’a été prévenu. Le minimum c’est de mettre chacun sur le même pied d’égalité, c’est le moindre des respects c’est toujours les mêmes qu’on avantage, ça m’écoeure. J’ai peut-être fait quelques erreurs dans la course, ça a frotté pas mal, mais j’ai limité les dégâts dans le dernier 100m, j’aurais eu plus de chance de gagner sans le lièvre".

 

 

 

Kafetien GOMIS, échange minima contre médaille d'argent

 

Troisième avec 8,21m ou second avec 7,98m ? Ce peut être les Championnats de France où l'on affirme que la performance ne compte pas, Kafetien GOMIS aurait sans hésiter signé pour la 1ère option, celle de son concours mythique, il y a un an déjà...

L'histoire se suit et ne ressemble pas, et pourtant si la vie pour une fois avait bien voulu faire une entorse à ce genre de vérité, que le championnat de France 2004 ressemble au Championnat de France 2005, tout le monde aurait eu à y gagner, la longueur Française avec 3 sélectionnés à un grand Championnat et Kaf bien sûr.

"Je suis déçu, je pouvais faire 8,21m, c’était accessible. Je mords le 4ème et le 5ème dont un super saut, donc forcément le 6ème je me retiens un peu. J’ai encore 10 jours pour faire les minima car j’ai fait les Jeux Méd, mais Yves m’a dit que c’était ici que je devais les faire ou jamais, que je ne devais plus me donner d’objectif mais sauter pour sauter et me faire plaisir".

 

 

 

Gaëtan BUCKI (AA), à hiver exceptionnel, été moyen.

 

Il a vécu une saison hivernale remarquable avec une performance à 19,69m réalisée devant ses supporters de l'Artois lors des Championnats de France qui l'avait fait monter sur la 1ère marche du podium. Même ses 18,96m réussis lors du 1er tour Interclubs étaient lourds de promesses. Promesses non tenus car depuis, il n'a jamais lancé aussi loin, pas même à Angers qui aurait pu lui servir d'impulsion. Le poids passait à peine la ligne des 18m pour retomber lourdement à 18,02m derrière les tout aussi modestes, 18,65m d'Yves NIARE.

 

 

 

 

Deux médailles de bronze qui n'ont pas le même goût

 

Fatiha OUALI n'avait pas connu le bronze depuis longtemps.

 

C'est vrai que Fatiha OUALI avait doucement ralenti, elle avait même déjà mis un coin de sa tête à la retraite mais pour un dernier Championnat de France, quoi de plus légitime que d'espérer terminer au sommet du podium.

C'était sans imaginer que les autres marcheuses ont les années devant elle et une hargne autre que celle qui s'est déjà étiolée chez Fatiha. Les 50 tours de piste au programme de ce championnat de France ne permettaient d'ailleurs pas l'approximation dans la préparation. Fatiha OUALI n'y a rien pu faire face à la nouvelle championne de France, Christine Guinaudeau déconcertante de facilité et de maîtrise et à Tatiana DENIZE qui l'avait déjà devancée en 2004.

"J'ai fait fait les Jeux Méditerranéens où j'ai terminé 5ème il y a 15 jours et je n'ai pas récupéré. Ce n'est pas facile sous cette chaleur. J'aurais voulu le titre surtout pour mon dernier France. Je continuerai à marcher mais pas à ce niveau, ce sera pour le plaisir. Je vais faire quelques meetings comme Reims pour finir la saison"

 

 

Elise DUBOQUET a accroché un nuage

 

Il n'était pas si haut ce nuage, juste au niveau de son record de l'hiver dernier, 4,10m, mais dessus elle y a trouvé une médaille de bronze et depuis elle n'y est jamais redescendue.

"C’était un concours extra ! J’ai passé tout au 1er jusque 4,10m que j’ai passé au 2ème. Je savais que ça allait se jouer à cette hauteur. Tout le monde psychotait avec le vent, il était très difficile à gérer, mais moi je me forçais à rester concentrée. C’est vraiment génial, mais le plus incroyable c’est que je ne m’entraîne pas. Cette année en plus j’ai commencé ma 1ère année de prof des écoles, j’avais 2 niveaux, donc je bossais beaucoup les préparations. L’année prochaine, je m’entraîne vraiment, enfin, je dis ça tous les ans…"

 

 

 

 

LES FINALISTES

 

Irba LAKHAL (ASPTTLM) 4ème sur le 3000m steeple en 8'34'08

" Je suis très déçu mais je n’ai rien à me reprocher, j’ai fait tout ce que j’a pu, je me suis bien placé, j’ai répondu aux attaques. Quand le 2ème m’a passé je n’ai rien pu faire mais le 3ème je ne l’ai pas senti revenir, il était trop tard quand j’ai voulu répondre. L’athlé c’est à n’y rien comprendre, c’est ma 1ère année sans aucune sélection. Dans l’athlé, il y a des joies et des déceptions mais il y a plus de déceptions".

 

 

Thomas PLANQUE (RCA) 5ème et 4ème français sur le 800m en 1'48"38

"J’étais mal dès les premiers 300m, je laisse un trou au 400m et je lutte dans la ligne opposée, j’essaie de recoller puis je laisse de nouveau un écart dans le dernier virage, je pense que je vais craquer et j’arrive à retrouver de la ressource pour revenir dans la dernière ligne droite mais il est trop tard. Même si c’est ma meilleure course de la saison, je suis déçu car c’est la 5ème fois que je fais 4ème. Comme je me sens de mieux en mieux, je vais encore recourir, certainement encore 3 fois"

 

 

Carima LOUAMI (UST) 5ème et 4ème française sur le 100m en 11"42 (nouveau record régional)

" Je ne suis pas contente, je ne devrais pas pleurer, j’ai battu mon record de 4 centièmes mais je voulais tellement descendre sous les 11.40, même 11.39 m’aurait suffi. Je n’ai pas confiance en moi, je n’y crois pas assez, ça va mieux qu’avant. Didier Baudouin m’aide beaucoup. Ce n’est pas avec un temps pareil que je peux être prise au Monde sur le relais. Je vais courir à Castres, c’est ma dernière chance de faire un chrono".

 

 

Fanny PRUVOST (USAL) 5ème du 3000m steeple en 10'25"79

"Le résultat n'est pas si mal vu mon arrêt de 6 semaines en mars avril, et mon niveau catastrophique à la reprise, mais comme je revenais bien, que je progressais vite, j'ai commencé à imaginer pouvoir faire un podium. Après Olivares et Bouchaouante, la 3ème place était accessible, mais je suis trop mauvaise au passage des barrières et je perds trop de temps. Avec ma blessure, on n'a pas pu travailler la technique et c'est un sacré handicap pour rivaliser avec les autres. C'est quand même pas si mal. Pour finir ma saison je vais faire un 1500m à Gand mercredi et après on verra bien".

 

 

 

Grégory LECLERCQ (GA) 6ème du 20000m marche en 1h32'15"8

"Je fais 6ème comme l’an passé. J’ai eu assez rapidement deux cartons rouges donc j’ai du assurer, je ne savais pas qui était derrière, s’il était loin ou non, on s’y perd avec 50 tours. Au 30ème ça commence à être difficile, mais la chaleur ne m’a pas trop gêné.

Mon objectif c’était de battre Eddy, c’est lui qui m’a battu de 9 secondes et a été sélectionné en Coupe d’Europe après ça. Lui était accessible alors que devant c’est encore un autre niveau. J’ai été malade il y a 15 jours à cause des différences de températures, je n’ai pas pu faire quelques séances importantes".

 

 

 

Aukisitino HOATAU (ASPTTLM) 6ème au poids avec 16,48m et 10ème au disque avec 50,14m.

 

 

Nicolas MORENT (UST) 8ème de la perche avec 5,30m

Il est allé tenir compagnie à Elise DUBOQUET sur son petit nuage...

" Faire finaliste au France c’est vraiment la consécration de la saison, pourtant ce n’était pas gagné. Ils étaient 10 à avoir réussi au moins 5,50m dans la saison. Mais les conditions climatiques n’étaient pas faciles, il y avait beaucoup de vent tourbillonnant et ça en a perturbé plus d’un. Si j’avais réussi 5,30m qu’au 2ème essai, j’aurais eu la 10ème place. Le problème maintenant pour aller plus haut c’est d’avoir une perche plus dure. Celle-ci est vraiment limite déjà pour 5,30m mais on l’avait acheté cet hiver sans savoir que j’irais si haut. Je vais peut-être faire quelques compétitions en fonction de ce que fait le groupe".

 

 

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LES RESULTATS ET LES PHOTOS DES AUTRES REGIONAUX

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
16/10 >
15/10 >
15/10 >
12/10 >
12/10 >
10/10 >
08/10 >
08/10 >
08/10 >
05/10 >
02/10 >
01/10 >  (1)
28/09 >
28/09 >
25/09 >
24/09 >
24/09 >
21/09 >
19/09 >
17/09 >
Les Espaces

Nos partenaires majeurs 














----

FORMATIONS ENTRAINEURS     EN LIGNE

----

SUIVI RÉGIONAL ATHLETES

----

AYEZ LE REFLEXE ! 


----

Les CD d'Aménagement des cours d'école Cycle 1 et Cycles 2 & 3
A commander ici

----

LE SITE LHDFA :
SITE LE + VISITE DES 
LIGUES DE FRANCE

SUIVEZ LA FREQUENTATION

eps sport figurines 3D.gif

REJOIGNEZ-NOUS SUR :


FACEBOOK   TWITTER  

@LigueHDFA